AUJOURD’HUI JE PROPOSE D’ABORDER QUELQUES NOTIONS AUTOUR DU MATERIEL

En effet, tout au long de notre pratique photo, nous nous demandons si notre matériel est assez performant et si quelques achats permettraient de réaliser des photographies de meilleure qualité.

Je tiens d’ailleurs à souligner que ces interrogations reviennent pour d’autres arts (peut-être tous d’ailleurs) : la vidéo, la peinture, le dessin. Dans ces cas, on se demande quelle caméra, quels pinceaux et toiles, quels crayons et fusains…etc fourniront les meilleurs résultats. Ce qui change, c’est le prix. Je suis certain que des pinceaux, de la peinture et des crayons coûtent très cher, mais probablement moins qu’une caméra et/ou un appareil photo de qualité professionnel.

Dans notre discipline, nous sommes constamment confrontés à la question de financer notre passion, et cela coûte cher, très cher.

La fameuse phrase de Lacan est vraie : « Le désir naît de la frustration ». Nous sommes parfois tellement frustrés de ne pas avoir le bon objectif pour faire tel ou tel type de photo que lorsque nous l’avons enfin, nous l’apprécions d’autant plus et nous faisons nos photographies avec joie en profitant de chaque moment 🙂 🙂 🙂 🙂

Le meilleur matériel m’aidera-t-il à être un meilleur photographe ?

Réponse simple et naïve : NON

En effet, vouloir être un meilleur photographe signifie principalement essayer de mieux regarder, apprendre à mieux composer une image. Il me semble évident qu’avoir un boîtier plus performant ne nous aidera pas à mieux cadrer.

Si on donnait un smartphone à Todd Hiddo ou Sebastiao Salgado et qu’on leur disait qu’il s’agit des seuls outils qu’ils peuvent utiliser, je suis certain qu’ils produiraient quand même des photographies extraordinaires.

La photo, c’est d’abord une vision du monde avant d’être de la technique.

La photographie, c’est d’abord apprendre à voir.

Réponse plus réfléchie : Peut-être bien que oui !

J’ai très souvent entendu de la part de photographe pro, que finalement le matériel n’avait pas d’importance, que c’est le photographe qui prend des photos et pas son appareil. C’est le discours que j’ai resservi un peu plus haut et qui est vrai dans une certaine mesure.

Mais ne soyons pas hypocrites : l’appareil photo et les optiques que nous utilisons ont une importance capitale ! Les mêmes photographes qui nous disent que cela n’a pas d’importance ont souvent dans leur sac plusieurs milliers d’euros (ou plusieurs dizaines de milliers d’euros) de matériel.

Pour exemple, il n’est pas simple de réaliser un reportage professionnel d’un événement sportif avec un compact ou un smartphone. Pour un photographe de rue, cela serait peut-être moins gênant, mais les images produites ne seront quand même pas équivalentes.

Une photo prise avec mon téléphone (k20 pro). Le bokeh est obtenu de manière numérique. Le résultat est plutôt plaisant.

En réalité, les différences seront au niveau des possibilités que le photographe aura à sa disposition.

Avec un matériel avancé, il pourra changer de focale à sa guise, photographier plus facilement dans l’obscurité (performances de l’autofocus et du capteur dans les hautes sensibilités), utiliser des objectifs à grande ouverture afin de générer des flous d’avant et d’arrière-plan. Il pourra aussi réaliser de grands tirages de qualité pour exposer ses images…etc. Tout cela sera beaucoup moins accessible à quelqu’un disposant d’un matériel d’entrée de gamme.

Une photo prise avec un appareil plein format et un 85mm à f/1.8. Il faut bien avouer que cela n’a rien à voir

Limiter son matériel volontairement.

Certains photographes choisissent sciemment de n’utiliser qu’un type de matériel. La raison est tout à fait louable : cela fait partie de leur processus créatif et donc de leur style (à ce sujet, je vous suggère la lecture d’un livre formidable 🙂 🙂 🙂 ). Ils veulent se concentrer uniquement sur la photo plutôt que sur la technique qui « perturberait » leur vision.

Parmi les artistes les plus célèbres qui ont opté pour cette solution, on peut citer Henri Cartier-Bresson ou Bernard Plossu. Ces deux figures majeures de la photographie ont utilisé tout deux un seul boîtier associé à un seul objectif durant toutes leur carrière. Quand on sait qu’il s’agit d’un Leica M couplé à un 50mm, on se dit que le matériel a peut-être finalement de l’importance pour eux. Ils s’imposent cependant des limites afin de garder toujours le même regard sur le monde.

Il y a aussi un cas que je n’ai pas encore évoqué : celui du photographe riche.

Bien que ce cas de figure soit probablement assez rare, il doit exister :

Je pense à quelqu’un qui commencerait la photo et dont les ressources financières seraient très importantes. Il aurait donc la possibilité d’acquérir directement le meilleur matériel possible. Pensez-vous qu’il réaliserait immédiatement des images formidables ? Pour ma part, je n’en crois rien. Un boîtier professionnel comporte énormément de réglages qu’il faut savoir maîtriser. Un débutant serait complètement perdu devant tant de complexité.

L’argent c’est bien, mais pas top

En conclusion, je pense que l’évolution des compétences d’un photographe va de pair avec l’évolution de son matériel. Il est normal de commencer par acheter un boîtier d’entrée de gamme. 90 % s’en contenteront et s’épanouiront en faisant des photographies de temps à autre. Les 10 % restant, ceux pour qui la photographie est plus qu’un passe-temps, fantasmeront sur des équipements plus élaborés et économiseront patiemment pour arriver à acquérir le matériel de leur rêve. Leurs compétences de photographes évolueront en parallèle de la sophistication de leur matériel.

Et vous, quelle place le matériel a dans votre pratique ?

J’écrirai très prochainement un article sur le matériel que j’utilise en essayant d’expliquer en quoi il est important pour moi.

En attendant, restez au chaud. Confinez-vous, mais n’oubliez pas de faire des photos, chez vous, par la fenêtre…énormément de sujets sont à portée de main.

Je vous invite à regarder quelques vidéos de la chaine Digitalrev (je m’excuse pour les non-anglophones) pour lesquelles des photographes professionnels plus ou moins célèbres se sont prêtés au jeu de tenter de prendre les clichés qu’ils ont l’habitude de faire avec des appareils très très peu performants. On peut se rendre compte de l’importance que peut avoir le matériel dans leur chaîne opératoire puisqu’ils on beaucoup de mal à réaliser une photo exploitable. D’un autre côté, cela met en avant leurs réelles compétences de photographes, car certains s’en sortent vraiment très bien.

Vous aimez ? Partagez !

14 commentaires

  1. Denis,
    Je pense que dans un premier temps, le matériel n’est pas le plus important.
    Lorsque l’on débute, l’important est d’acquérir les bases de la photographie, de savoir jongler avec le fameux triangle sensibilité-vitesse-ouverture. Mais aussi c’est d’apprendre à observer, à composer.
    Nous avons tous ou presque, commencér par l’achat d’un appareil modeste. Pour ma part, ce fût un reflex argentique semi-auto le Konica Tc avec un simple 50mm.
    A l’époque , il y avait beaucoup mieux, mais avec cet appareil, j’ai pu apprendre les bases en réglant en manuel et de faire quelques clichés sympas qui m’ont donné envie après quelques années de monter en gamme progressivement pour me permettre d’aller plus loin dans la technique et dans ma recherche photographique.
    Le véritable appareil , c’est notre oeil, la technologie viendra ou permettra de mieux restituer nos émotions. Mais je pense qu’avant de courir après le dernier sorti d’une marque, il faut déjà maîtriser parfaitement toutes les possibilités que nous offre celui que nous possédons.
    Tout ceci est simplement mon avis .
    Merci Denis de nous permettre de nous exprimer sur de tels sujets.
    Bonne continuation
    Eric

    1. Author

      Salut Eric, je suis d’accord avec toi à 100%.
      Je n’ai pas grand chose à ajouter 🙂
      En tout cas, c’est un honneur que tu viennes sur ce blog 🙂 🙂
      Amitiés

  2. Denis, je shoote avec un Canon 80D depuis 2016, je n’ai pas encore tout testé de ses fonctionnalités, je me force à multiplier les sorties et je trouve toujours des choses à retravailler. On me dit sans cesse passe au full frame, mais à quoi bon ? Le confinement est l’occasion de faire plein de choses! Dernier point chaque pro que j’ai rencontré n avait jamais le dernier cri en matos…

    1. Author

      Salut Fred,
      Je crois que personne n’utilise les fonctionnalités d’un appareil photo à 100%. Le plus important à mon avis c’est de connaître les « limites » de son matériel. Pour le fait de passer au plein format, il n’y a pas de nécessité tant que tu n’en ressens pas le besoin. Beaucoup de photographes professionnels utilisent un aps-c avec succès. La différence existe en termes de qualité d’image, mais au final il s’agit de faire des photos et ton 80D excelle en la matière :).

  3. Salut Denis.
    Pour ma part, non. C’est l’œil qui compte, avec le respect des règles du cadrage. Il suffit de voir ce que certains font avec un Olga, voire avec des sténopés pour s’en convaincre…
    J’utilise depuis quelques années un Nikon D7000 avec un 28-135 basique et quand je ne l’ai pas, c’est mon smartphone qui joue le rôle de « bloc-note ». Certes, optique et capteur viennent de chez Leica, mais sans que ce soit transcendant non plus.
    L’important étant de se faire plaisir et de faire plaisir aux autres avec de belles images, qu’importe le flacon !
    Amitiés !

    1. Author

      Salut Nico, merci pour ton commentaire 🙂
      Je suis entièrement d’accord avec toi concernant le matériel et… le flacon bien sur. Je suis allé faire un tour sur ton compte flickr et j’y ai vu de superbes images. Tu as un regard très aiguisé.
      Amitiés


  4. Bonjour, effectivement le matériel n’est pas tout, c’est la pratique qui est très importante, faites beaucoup de photos, les regarder, voir comment améliorer certaines prises de vues, cadrage …etc… et montrer ses photos, en demandant le sentiment ( critique si l’on veut) des personnes qui les regardent. Alors nous progressons. Amicalement. JC

    1. Author

      Entièrement d’accord, rien n’est plus important que la pratique et le fait d’exposer ses images est un bon moyen de savoir si nous allons dans la bonne direction.

  5. merci pour toutes ces vidéos, certaines n’ont rappelée mes séances « studio ». dommage que tout soit en anglais…. merci beaucoup. Amicalement pour ce partage. J.C.

    1. Author

      Salut JC, oui les anglais sont plus actif que les francophone en la matière 🙂
      Merci pour ton commentaire


  6. Bonjour Denis,
    Bien d’ accord avec ton article.
    Le matériel ne fait pas tout mais peut aider selon ses propres besoins et envies photographiques.
    C’ est à chacun(e) de voir où il veut aller mais, malgré tout, je n’ ai pas la conviction qu’ un matériel très haut de gamme fera de belles photos tout seul. Comme je vois dans certains commentaires, l’ oeil humain fait beaucoup au départ de la photo. Bien amicalement. Et merci pour ces sujets bien intéressants.

    1. Author

      Merci pour ton commentaire Philippe, nous sommes sur la même longueur d’onde. Le matériel c’est bien, le regard et le message, c’est mieux 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *