Nikon a sorti en 2019 une optique très très attendue de tous les photoreporters qui étaient passés à la monture Z, le fameux transtandard de 24-70mm à ouverture constante f/2.8.

Et voici le plus si nouveau : NIKKOR Z 24-70 f/2.8 S

Pourquoi cet objectif est-il particulièrement important ?

Parce qu’il couvre à peu près toutes les focales dont un photographe de reportage a besoin. A 24mm l’angle est assez large pour s’adonner au genre du paysage par exemple et à 70mm on dispose d’un petit téléobjectif pour voir un peu plus loin et faire de beaux portraits.

En réalité, c’est certainement l’objectif le plus polyvalent dont un photographe peut disposer. c’est pour cette raison qu’on le retrouve chez toutes les grandes marques. Certains photographes ayant un appareil plein format (24x36mm) ne possèdent même que cette optique.

Avant même de tester un objectif 24-70mm on peut déjà lister ses qualités :

  • Une polyvalence inégalée donc.
  • Un autofocus très réactif (c’est généralement vrai pour toutes les marques).
  • Une grande capacité d’adaptation avec l’ouverture constante à f/2.8 qui permet d’affronter des situations de faible luminosité.

Les inconvénients d’un 24-70mm sont généralement :

  • Un poids “très” important (généralement autour de 1kg)
  • Un relatif manque d’homogénéité selon les focales, mais cela semble normal, c’est un zoom
  • le prix

Je dispose déjà d’un 24-70mm dont je suis plutôt satisfait, le nikon 24-70 f/2.8 g. Il s’agit d’un objectif en monture F que je monte sur mon Z6II via un adaptateur, la bague ftz. Il me convient, mais lorsque j’ai lu les tests du nikon Z 24-70 f/2.8s en monture Z, j’ai eu envie de comparer mon fidèle compagnon avec ce nouveau venu. Je remercie à ce titre le NIKON PLAZA à Paris de m’avoir gentiment prêté ce précieux matériel. J’ai eu l’objectif pendant un mois environ et j’ai pu me forger une opinion solide sur ses qualités.

Pour info, le nikon 24-70 f/2.8 g (celui que je possède) est sorti en 2007, il y a environ 15 ans. En 2015 nikon avait mis à jour son transtandard en monture F avec le nikon 24-70 f/2.8 ED VR. Ce dernier était plus imposant, stabilisé et réputé optiquement moins bon que le nikon 24-70 f/2.8 g. C’est donc ce dernier que j’ai gardé.

Le vénérable NIKKOR 24-70 f/2.8 G

Les différences

La taille : le nikon Z 24-70 2.8 s est bien plus court que son ancêtre.

Les deux objectifs à 70mm, la différence n’est pas si importante
Les deux objectifs à 24mm, le nouveau est beaucoup plus court

Le poids : ce qui est vrai pour la taille est vrai pour le poids. Le nikon Z 24-70 2.8 s pèse 805gr tandis que le nikon 24-70 2.8 g pèse 900gr. La différence est donc moins flagrante. Cependant si on rajoute les 135gr de la bague ftz qui permet de l’installer sur une monture Z, la différence n’est pas négligeable.

L’autofocus : J’ai surtout utilisé le S en situation de reportage et je peux dire, malgré tous les reproches que j’ai lu sur l’autofocus des hybrides Z, que le nouvel objectif est plus réactif que l’ancien et surtout, il est très silencieux. Cela semble logique, mais c’est toujours bien de le dire. En revanche, j’ai toujours été satisfait des performances de mon vieux 24-70 dans ce domaine, même s’il est beaucoup plus bruyant.

Pourtant, je pense que dans certains cas, pour des reportages pour lesquels il faut être très réactif, ce gain de performance peut avoir son importance.

L’aberration chromatique : elle est quasiment absente. Pour ceux qui se demanderait de quoi il s’agit, une aberration optique est un phénomène optique. Lorsqu’il se produit, on observe alors une image floue et aux contours irisés. Elle résulte de la décomposition de la lumière blanche en plusieurs bandes de couleurs. En photographie, le plus souvent elles sont vertes ou magenta. Ce genre de défaut peut se corriger dans une certaine mesure en post traitement, néanmoins cela peut dégradé l’image. Plus un objectif est qualitatif, moins l’aberration chromatique sera visible en conditions extrême. Pour le nikon Z 24-70 2.8 S je n’ai jamais observé d’aberration chromatique. Un sans faute donc.

Dans le coin supérieur gauche de l’image, le contrejour (ici atténué en post traitement) est une situation qui provoque souvent des aberrations chromatique. Ici aucun défaut n’est perceptible.

La qualité d’image

Afin de comparer vraiment les deux objectifs, j’ai réalisé une série de clichés qu’il me semblait judicieux de partager avec vous. Mon but était de voir à quel point le nouveau 24-70mm était meilleur que l’ancien. J’étais vraiment curieux de voir ça par moi-même.

Les photos sont brutes, simplement dématricées avec lightroom et exportées en jpeg sans traitement. Il s’agit de crops de la même scène

Voici la magnifique scène que je vous propose. Très ennuyeuse, mais fourmillante de détails pour comparer les deux optiques.

A 24mm

Centre : Z6II Nikon 24-70 f/2.8 G, 24mm à f/2.8
Centre : Z6II Nikon Z 24-70 f/2.8 S, 24mm à f/2.8
Coin supérieur droit : Z6II Nikon 24-70 f/2.8 G, 24mm à f/2.8
Coin supérieur droit : Z6II Nikon Z 24-70 f/2.8 S, 24mm à f/2.8

A 24mm à pleine ouverture, le centre est analogue entre les deux optiques. Je ne vois pas de différence. En revanche, dans les coins, le S est clairement devant. Bizarrement, le S affiche cependant un vignettage plus prononcé sans correction.

Centre : Z6II Nikon 24-70 f/2.8 G, 24mm à f/5.6
Centre : Z6II Nikon Z 24-70 f/2.8 S, 24mm à f/5.6
Coin supérieur droit : Z6II Nikon 24-70 f/2.8 G, 24mm à f/5.6
Coin supérieur droit : Z6II Nikon Z 24-70 f/2.8 S, 24mm à f/5.6

Le même constat est visible à 5.6, ouverture où les deux optiques sont les plus performantes. Le centre est très bon dans les deux cas. On remarque un piqué très prononcé pour le S dans les coins, tandis que pour le G on perçoit encore du flou.

A 35mm

Centre : Z6II Nikon 24-70 f/2.8 G, 35mm à f/2.8
Centre : Z6II Nikon Z 24-70 f/2.8 S, 35mm à f/2.8
Coin supérieur droit : Z6II Nikon 24-70 f/2.8 G, 35mm à f/2.8
Coin supérieur droit : Z6II Nikon Z 24-70 f/2.8 S, 35mm à f/2.8
Centre : Z6II Nikon 24-70 f/2.8 G, 35mm à f/5.6
Centre : Z6II Nikon Z 24-70 f/2.8 S, 35mm à f/5.6
Coin supérieur droit : Z6II Nikon 24-70 f/2.8 G, 35mm à f/5.6
Coin supérieur droit : Z6II Nikon Z 24-70 f/2.8 S, 35mm à f/5.6

A 35mm, les performances sont équivalentes. Au centre, on ne peut distinguer les deux objectifs. En revanche, le S est toujours plus homogène dans les coin. Pour cette focale cependant, le G est plus performant qu’à 24mm.

A 50mm

Centre : Z6II Nikon 24-70 f/2.8 G, 50mm à f/2.8
Centre : Z6II Nikon Z 24-70 f/2.8 S, 50mm à f/2.8
Coin supérieur droit : Z6II Nikon 24-70 f/2.8 G, 50mm à f/2.8
Coin supérieur droit : Z6II Nikon Z 24-70 f/2.8 S, 50mm à f/2.8
Centre : Z6II Nikon 24-70 f/2.8 G, 50mm à f/5.6
Centre : Z6II Nikon Z 24-70 f/2.8 S, 50mm à f/5.6
Coin supérieur droit : Z6II Nikon 24-70 f/2.8 G, 50mm à f/5.6
Coin supérieur droit : Z6II Nikon Z 24-70 f/2.8 S, 50mm à f/2.8

A 50mm, le S reste plus piqué, mais le G, bien qu’en dessous de ce dernier, est plus homogène qu’aux autres focales. Au centre, les deux optiques sont toujours au top.

A 70mm

Centre : Z6II Nikon 24-70 f/2.8 G, 70mm à f/2.8
Centre : Z6II Nikon Z 24-70 f/2.8 S, 70mm à f/2.8
Coin supérieur droit : Z6II Nikon 24-70 f/2.8 G, 70mm à f/2.8
Coin supérieur droit : Z6II Nikon Z 24-70 f/2.8 S, 70mm à f/2.8
Centre : Z6II Nikon 24-70 f/2.8 G, 70mm à f/5.6
Centre : Z6II Nikon Z 24-70 f/2.8 S, 70mm à f/5.6
Coin supérieur droit : Z6II Nikon 24-70 f/2.8 G, 70mm à f/5.6
Coin supérieur droit : Z6II Nikon Z 24-70 f/2.8 S, 70mm à f/5.6

A 70mm, la situation s’inverse sensiblement. Au centre, le G est un peu plus piqué que le S. Dans les coins, on constate la même chose. Cette focale serait donc la seule (selon mon test peu scientifique) pour laquelle le G rivalise clairement avec le S.

Au passage, on perçoit le « focus breathing » du G car les coins témoignent de cadrages sensiblement différents.

En paysage

A distance de mise au point plus élevée, les constat détaillé précédemment se confirment. Je vous épargne l’ensemble des photographies pour vous en montrer seulement quelques-unes.

Centre : Z6II Nikon 24-70 f/2.8 G, 24mm à f/8
Centre : Z6II Nikon Z 24-70 f/2.8 S, 24mm à f/8
Centre : Z6II Nikon 24-70 f/2.8 G, 70mm à f/8
Centre : Z6II Nikon Z 24-70 f/2.8 S, 70mm à f/8

Avec ces exemples, on constate que les différences sont quasiment imperceptibles en situation d’utilisation « normale ».

En portrait

En portrait le S excelle, tout simplement. On peut l’utiliser dans ce contexte sans aucun complexe. Le piqué est tès présent et le bokeh particulièrement agréable.

Z6II Nikon Z 24-70 f/2.8 S, 70mm à f/2.8
On constate que le piqué est plus que satisfaisant

Le bilan.

Le nikon Z 24-70 2.8 s est un excellent objectif. Plus que ça, c’est sans doute l’une des deux ou trois meilleures options disponibles actuellement toutes marques confondues. Évidemment, la qualité d’image est au rendez-vous et on perçoit vraiment la différence par rapport à mon ancien objectif. Si vous êtes un “pixel peeper” et que vous regardez vos images à 200% alors ce seul critère devrait vous inciter à franchir le pas. Pour moi, là où l’objectif prend très clairement l’avantage, c’est l’ergonomie. En effet, il est plus court, plus léger et est très bien adapté aux hybrides à monture Z. Ainsi, c’est un plaisir de l’utiliser. Lorsqu’on photographie pendant plusieurs heures, c’est important.

Z6II Nikon Z 24-70 f/2.8 S, 24mm à f/6.3

Le choix

Une seule chose bloque lorsque j’envisage d’opter pour le nikon Z 24-70 2.8 S, son PRIX.

C’est d’ailleurs un reproche général que l’on peut faire à tous les objectifs dédiés aux hybrides. C’est peut-être aussi pour cette raison que les reflex ont encore de beaux jours devant eux. Le Nikon Z 24-70 2.8 s est en effet vendu à 2300euros neuf environ. C’est plus cher que le boîtier Z6II lui-même.

Z6II Nikon Z 24-70 f/2.8 S, 51mm à f/2.8

L’autre option en monture Z est le très bon nikon Z 24-70mm f/4 S que j’ai également eu la chance de tester. Cette optique est beaucoup plus compacte et offre des performances équivalentes au nikon Z 24-70 2.8 s. Cependant, il est quand même vendu à près de 1000euros. Ce qui, pour un zoom ouvrant au maximum à f/4, n’est pas donné.

Vois-je opter pour le Nikon 24-70 f/2.8 S ? Par pour le moment. J’ai une affection particulière pour les focales fixes et je n’utilise des zoom que dans certaines situations pour lesquelles il faut être réactif. Je vais donc garder mon fidèle nikon 24-70 2.8 g car malgré de meilleures performances dans tous les domaines, la différence n’est pas assez importante pour justifier cet achat dans mon utilisation… pour le moment 😉

Z6II Nikon Z 24-70 f/2.8 S, 24mm à f/7.1

Vous aimez ? Partagez !

2 commentaires

  1. bonjour et monter sur un Z9 sa va être une tuerie…

    1. Author

      Ah oui, effectivement ça devrait envoyer !!! 😝

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *