En fin d’année dernière, j’ai répondu à la sollicitation du magazine Réponse Photo afin de parler de la notion de style en photographie. L’interview était concise, mais il me semble que beaucoup de photographes un peu ambitieux se posent ces quatre questions essentielles. J’ai donc pensé qu’il serait intéressant de partager avec vous mes réponses. N’hésitez pas à y apporter vos remarques. J’ai l’impression que beaucoup de lecteurs n’osent pas commenter les articles. N’hésitez pas à le faire, ici on ne juge pas, on échange autour de la photo 🙂

Si vous souhaitez en savoir plus, mon livre « Les secrets du style en photographie » est le seul à ma connaissance traitant de ce sujet. J’y développe une méthode afin de trouver sa signature photographique. Il a aidé de nombreux lecteurs à y voir plus clair dans cette quête.

Il est toujours disponible en ligne ici ou ou chez votre libraire.

L’interview dans réponse photo n°335 :

Pour vous c’est quoi le « style » en photographie ?

Le style, c’est l’identité visuelle du photographe, sa marque de fabrique. Au moment d’appuyer sur le déclencheur, on prend un très grand nombre de décisions techniques et artistiques qui influencent et déterminent forcément l’esthétique de l’image. C’est la répétition de ces décisions au fil des clichés qui détermine un style.

Qu’est-ce qui est essentiel pour trouver son style ?

Il y a une portée un peu philosophique dans la quête d’un style. Chercher son identité visuelle, c’est un peu partir à la rencontre de soi-même. L’idéal est de tenter de faire correspondre son style avec sa personnalité. Avoir un style c’est affirmer ses choix. Les questions que nous devons nous poser sont par exemple : qu’est-ce que je souhaite photographier ? De quelle manière ? Qu’est que je veux montrer ? Quelles sont les émotions que je veux transmettre ?

Doit-on toujours chercher à avoir un style ? 

Je pense qu’il n’est pas toujours indispensable de vouloir imprimer sa signature formelle pour chaque cliché. Pour un travail artistique personnel il faut certainement mettre toute son énergie dans le but d’y imprimer sa personnalité. En revanche lorsqu’on photographie dans un cadre familial, l’idée est de garder un souvenir d’un bon moment. Dans ce cas, le style devient plus secondaire. Un troisième cas de figure est la commande. Lorsque quelqu’un demande à un photographe (professionnel ou pas) une série de clichés, nous devons répondre à ses doléances en premier lieu. En réalité notre personnalité se projette toujours dans nos clichés. A nous de cerner la manière et l’intensité avec laquelle nous souhaitons qu’elle se manifeste.

N’est-il pas un peu réducteur de vouloir coller à tout prix à un style ?

Il est vrai qu’avoir un style c’est d’abord faire un grand nombre de choix. Cela implique donc dans le même temps de laisser de côté d’autres domaines de la photo et/ou d’autres techniques qui peuvent être tout aussi intéressants. On pourrait donc avoir un sentiment de frustration. Pourtant, lorsqu’on explore un domaine au maximum on en retire une grande richesse et notre perception des choses évolue immanquablement. En outre, un style ne doit absolument pas être figé. Il peut évoluer si cela nous semble justifié, dans la mesure où on n’en prend pas le contre-pied tous les quatre matins. Personne ne nous dicte ce que nous devons faire alors sentons nous libre d’agir comme bon nous semble.

Vous aimez ? Partagez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *