La série des X100 de chez Fujifilm m’a toujours fait de l’œil. 

Pour rappel, si tu n’as pas encore lu l’article que j’ai consacré à mon expérience avec ces boîtiers, je te conseille la lecture de cet article : https://33iso.com/index.php/2020/01/14/x100f-meilleur-compact/

Si tu veux des tests scientifiques et toutes les caractéristiques du boîtier, ce n’est pas le bon site. Tu trouveras facilement ce que tu cherches ailleurs. Ici je partage simplement mon expérience et mon avis sur le X100v. Un appareil ne se résume pas à ses performances, mais aussi au feeling qu’on a à l’utiliser et au rendu, parfois un peu subjectif des photos. 

Si les X100 me font constamment envie, c’est que le fantasme est fort d’avoir un petit appareil que l’on peut emporter partout et “oublier” dans une (grande) poche ou un petit sac. 

Tu vas me dire que ce genre de matériel existe par dizaine. Oui, mais il y en a assez peu accueillant un grand capteur et une optique à grande ouverture. 

Le X100v au look rétro est dans la lignée de ces prédécesseurs

De plus, le petit Fuji a une ergonomie analogique qui fait que la photographie s’appréhende autrement. Tout est là, sous nos doigts, réglable par l’intermédiaire de molettes. Nous pouvons reprendre la main sur les automatismes à tout moment. 

L’appareil est beau. Bien que cet aspect soit subjectif. Il ajoute au plaisir général d’utilisation. 

Récemment, j’ai eu la chance de pouvoir essayer le Fuji x100v pendant trois semaines environ. Je tiens à souligner que Fujifilm m’a prêté ce matériel, mais ils ne me sponsorisent absolument pas. Je suis donc libre de dire tout ce que je pense, le meilleur comme le pire (ouf!)

En conclusion de mon article d’il y a quelques mois, je décrivais en quelques points ce que pourrait être le Fujifilm X100 idéal selon moi : 

  • un objectif plus piqué aux grandes ouvertures
  • une focale de 40 ou 45mm, car pour moi 35mm est un peu court comme objectif à « tout faire »
  • un capteur d’une technologie classique (évitant ainsi le worm effect) en plein format (ben oui pourquoi pas ?)
  • une compacité et ergonomie identique au X100f
  • une dynamique plus performante.
  • Encore plus de réactivité à l’allumage et un AF foudroyant.

Alors est-ce que Fujifilm m’a écouté ?

Le X100v répond-il à toutes mes attentes ? Voyons cela point par point. 

Concernant le piqué aux grandes ouvertures, c’est un grand OUI. L’objectif du X100v n’est pas le meilleur 35mm du marché(vraiment pas), mais il est très bon et pour la première fois, je dirais qu’il est suffisamment bon. J’ai noté qu’il est d’un diamètre un peu plus élevé par rapport à celui du X100f. Lorsque la distance de mise au point est élevée, on ne note pas vraiment de différence avec la précédente itération. Il y a une amélioration, mais pas très spectaculaire. Là où cela se voit vraiment, c’est à distance de mise au point plus faible. Tous les précédents X100 étaient dotés de la même optique et elle avait un défaut majeur : à grande ouverture et faible distance de mise au point, un voile (haze en anglais) était bien visible. Fuji a longtemps clamé que c’était fait exprès, que cela donnait un style à l’image. En tout cas pour leur dernier modèle, ils ont fait en sorte de régler ce “problème”. Si tu recherches cet effet, je te conseille de te tourner vers l’un des précédents modèles. 

Pour les visuel suivant, j’ai alterné la prise de vue au x100f et au x100v. Les photos on les mêmes paramètres : 35mm, F/2, 1/8000s, 200iso
x100f au centre
x100v au centre
x100f coin supérieur droit
x100v coin supérieur droit

Le bond le plus spectaculaire est en proxiphotographie. Non seulement le voile disparaît, mais en plus la définition est améliorée. Ce type d’appareil n’est pas fait pour le gros plan, mais il peut dépanner. C’est en portrait que les progrès sont les plus notables. Maintenant il est parfaitement utilisable dans ce cadre, alors qu’avant on avait toujours une petite appréhension.

Voilà ce que pouvait faire le X100f. Même à taille réelle, on peut voir le voile et le manque de piqué en prise vue rapprochée. 1/320s f/2 200iso
X100v F2 1/640s, 200iso. En proxi ce n’est pas parfait, mais c’est pas mal du tout et pleinement exploitable. Aucun post-traitement
X100v 1/1000s f/2 200ISO Aucun post-traitement

Concernant la focale, je la souhaitais un peu plus longue, mais elle est restée à un équivalent à 35mm. Il est possible de simuler un 50mm ou un 70mm en jpeg (il s’agit d’un crop avec extrapolation de pixels) ou d’ajouter un accessoire pour donner un 50mm. La première solution est juste un recadrage que l’on peut faire post traitement. La seconde a un coût important et rend l’appareil plus lourd et encombrant…bof.

X100v 1/13s, f/5 160iso. La focale de 35mm est assez polyvalente permettant de faire du paysage
X100v 1/60s f/2 500iso. En portrait, le 35mm se débrouille bien

Le capteur renferme la même technologie X-TRANS. Je ne vais pas revenir sur ses qualités et ses défauts. Mon principal problème était qu’il y a un effet “worms” lorsqu’on y applique un masque de netteté. Capture One produit de meilleurs résultats que les autres logiciels, mais je n’ai pas une version à jour qui pourrait permettre de développer les .raf du x100v. Bref, là encore Fuji semble avoir apporté un soin particulier à ce rendu et il est beaucoup moins présent (mais il existe toujours).  Pour le reste, c’est très bien. On retrouve la science des couleurs de fuji et la montée en sensibilité permet d’exploiter les images jusqu’à 6400iso.

Pour la compacité, je souhaitais qu’elle soit analogue au X100f. C’est le cas. Le boîtier a pris un tout petit peu d’embonpoint, mais rien de notable. 

l’encombrement est similaire (x100v en haut/x100f en bas)
Le design change un peu, Fuji opte pour une ergonomie plus minimaliste très agréable à l’usage (x100v en haut/x100f en bas)

Concernant la dynamique, je n’ai pas fait de tests comparatifs poussés. Là encore elle me paraît bien améliorée. Rien de comparable avec les capteurs plein format, mais pas de quoi rougir non plus.

Aucun post-traitement
Dans ce genre de situation à contrejour, le capteur et sa dynamique sont mis à l’épreuve. Le X100v s’en sort pas mal, mais il y a mieux. 1/800s f/2 200iso

L’allumage n’est pas instantané. C’est l’un des défauts de certains hybrides par rapport aux reflex qui peuvent être en action instantanément. Le x100v n’est pas lent non plus, alors étant donné que ce type d’appareil n’est pas fait pour la photo d’action, il n’y a pas de problème à cela. 

Le flare est mieux maîtrisé qu’avant. Certains le regretterons car ce type de défaut donne de la personnalité aux images . Aucun post traitement. 1/320s f/7.1 200iso
Pour le X100f on remarque les défauts optiques : flare prononcé, voile, manque de piqué. Cependant pour cette image, je trouve que cela ajoute un certain charme. 1/5000s f/2 400iso

En ce qui concerne l’autofocus, je suis un peu mitigé. Sa réactivité a été améliorée, c’est avéré, mais il souffre toujours d’un petit manque de rapidité. Dans la plupart des situations, il est efficace, mais lorsque la luminosité est basse, beaucoup moins. Lorsque je l’ai comparé à l’af de mes reflex, c’était le jour et la nuit. Pourtant par rapport à ses ancêtres, crois-moi, il y a eu vraiment un énooooorme progrès. 

X100v 1/3200s f/3.6 200iso

Vais-je acheter le Fuji X100v ?

Tout d’abord, je tiens à souligner que cet appareil répond vraiment à beaucoup de mes attentes.

Pour un usage quotidien, discret et polyvalent, il est parfait.

Une seule chose m’empêche d’acquérir ce bel appareil : son prix.

Fuji le propose à environ 1400euros.

C’est très très cher. À ce prix, on peut avoir  un Nikon Z5 (ou Z6 en rajoutant un peu) ou un boîtier plein format d’occasion et un ou deux objectif(s).

Du coup, on a l’impression de payer très cher la compacité et la nouveauté…dommage. Pour ma part, j’attendrai l’arrivée de ces boîtiers sur le marché de l’occasion pour peut-être en acheter un.

Vous aimez ? Partagez !

Un commentaire

  1. Im grateful for the post. Really looking forward to read more. Fantastic. Carma Stanleigh Bentley

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *