Il y a quelque temps que mon exposition « evanescent » existe. Comme je ne peux plus vraiment l’exposer en vrai. Je propose de la partager par l’intermédiaire de YouTube. N’hésitez pas à commenter 😉

Évanescent est d’abord une recherche esthétique sur les formes de la nature. Plusieurs années de pratique m’ont permis d’affiner ma technique pour la mettre au service d’un graphisme épuré et suggestif.

J’ai été particulièrement inspiré par l’art et la philosophie
orientale. À la manière de haïkus photographiques, mon intention est d’évoquer au spectateur un monde poétique empreint d’un doux onirisme.

Au-delà des formes, l’exposition «Évanescent» est aussi une
réflexion artistique sur l’impermanence. La photo permet de capturer un
instant, mais j’ai aussi souhaité exacerber cette caractéristique technique en ne photographiant que des phénomènes éphémères (une fleur épanouie, une lumière fugace, des bulles qui éclatent…). Évanescent signifie ce qui change au fur et à mesure, ce qui se transforme. Ces clichés nous invitent à méditer sur le temps qui passe et renvoient à notre propre temporalité.

Chaque cliché a un sens et existe pour lui-même, mais il est aussi associé aux autres photographies. Ainsi l’exposition retrace le déroulement d’une journée, mais également celui des saisons.

Le seul temps ayant une réalité est le présent, mais tous ces instants
mis bout à bout caractérisent des cycles. Ce qui est vivant meurt, se
transforme puis sert aux autres formes de vie. Ce qui est fragile et éphémère apparaît solide et durable associé aux autres maillons de la chaîne.

Ce sont toutes ces petites choses qui, ensemble, forment le grand « tout »
dont nous faisons partie. S’émerveiller des tout petits détails, c’est donc
aussi considérer autrement notre nature humaine.

Vous stagnez dans votre pratique photo, vous voulez franchir un palier. Je vous propose une formation/coaching en ligne unique : https://33iso.com/index.php/2021/02/19/formation-photo/

Vous aimez ? Partagez !

2 commentaires

  1. Oui, très doux, très onirique, tout en instants des jours tout au long de l’année…
    J’aimerai une « version longue » (genre 12-15′) qui s’attarderai plus longtemps sur chaque image puis qui « rentrerait » dans chacune en la grossissant et en suivant un (ou plusieurs) chemins de lecture. Le tout avec cette musique, bien sûr (c’est pour ça que cette version longue est indispensable, en mettant en pause, on coupe la musique !)
    Un très grand merci

    1. Author

      Merci pour ton commentaire.
      Il était délicat je pense de faire une version longue. Même si toi tu souhaiterais que cela dure plus longtemps, je craignais que certains trouvent cela trop long. J’ai donc tenté de trouver un compromis entre rythme et confort de visionnage.
      Merci pour ton enthousiasme 🙂

Répondre à Denis Dubesset Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *