En exposant mes photographies, je me suis rendu compte d’une chose assez inattendue : 

Dans de nombreux cas, les compositions de mes images se répètent. 

Cela m’a surpris, car, pour la plupart, ces images n’ont pas du tout le même sujet. Par exemple, certaines compositions de mes clichés de fleurs sont graphiquement analogues à des paysages. 

Avouez que l’analogie entre ces deux images saute aux yeux

Ce qui m’interpelle toujours, c’est que cela n’est pas du tout voulu. 

De plus, ces cadrages ne respectent pas forcément les règles classiques de composition. Il s’agit souvent de compositions plus audacieuses (en toute modestie 🙂 ). Ce n’est pas la position du sujet, mais le graphisme de l’image tout entier qui se répète (parfois). 

Lorsque je me suis rendu compte de cela, j’ai été plutôt intrigué. Car en réalité, et même si j’ai constaté cela depuis quelques années, je le fais de manière tout à fait inconsciente. 

Du coup je me pose parfois la question de la signification de cette répétition.

Attention, je ne veux pas dire que toutes mes compositions se ressemblent. Mais lorsque c’est le cas, cela m’étonne toujours un peu, surtout lorsque les lieux, les ambiances et les sujets sont si éloignés

On pourrait penser que cette redondance est due au fait que j’ai trouvé une bonne recette qui fonctionne. Du coup, de manière instinctive, j’ai tendance à répéter ce “bon plat” que je ressers bien volontiers dès que c’est possible. Cela pourrait signifier que je tourne en rond, mais je le conçois plutôt comme une forme d’aboutissement

Vous allez me dire que rien ne ressemble a deux brins d’herbe que deux fleurs ? Peut-être, mais ce type de composition n’est quand même pas si courant.

Comme tu le sais peut-être, j’ai beaucoup réfléchi à mon style, à ma démarche et à l’esthétique de mes photos. À la longue, je suis peut-être allé au-delà de l’intellectualisation du procédé pour que cela devienne “presque” totalement instinctif.

Je pense aussi que mon intention minimaliste me permet d’identifier plus simplement les compositions qui se ressemblent. 

Enfin, je me dis que chacun de nous a peut-être quelques photographies idéales en tête. Idéalement, ce ne sont pas des copies de ce que font d’autres artistes, mais des images qui nous appartiennent totalement. Des souvenirs d’enfance, des utopies graphiques, des formes marquantes qui ont jalonné notre vie. 

Finalement, on pourrait se dire que nous faisons toujours les mêmes photos. Et que les photos que nous faisons reflètent notre personnalité : ce sont les fragments d’un autoportrait. 

Je suis très curieux de savoir si tu as constaté la même chose pour tes images. Si tu ne t’es pas vraiment posé la question. Peut-être qu’il serait intéressant d’aller voir dans ta photothèque si c’est le cas et partager ici ton expérience. Si tu veux m’envoyer des exemples, je suis preneur et je pourrais les publier ici même (avec ton nom crédité). 

Vous aimez ? Partagez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *