Je vous avais promis de partager certaines de mes sorties photo avec vous, alors si ce format vous inspire, merci de laisser un commentaire, une appréciation et autre salutation afin de me signifier votre enthousiasme 🙂 🙂 🙂 🙂 ou votre désapprobation 🙁 🙁 🙁

Il m’arrive assez régulièrement de réaliser des sorties photo, soit dans un but précis, soit sans réel objectif si ce n’est de passer un bon moment. Le choix du lieu est important dans ce cas et instinctivement, mes pas me guident bien souvent dans la nature…

Pour cette fois, j’ai voulu me rendre au bord d’un lac. C’est d’ailleurs la seule chose que j’ai préméditée : le lieu dans lequel je me rendais (et le matériel que j’ai emporté). 

Après deux heures de route, je gare ma voiture, sur un parking presque désert. Nous sommes le 3 août dans les Alpes du Sud, je croise les derniers touristes regagnant leur véhicule après une bonne journée de randonnée. Je ne serai pas le seul à passer la nuit au bord du lac, mais je sais que je ne rencontrerai pas grand monde.

Top départ

J’enfile mon sac à dos. Il est très très lourd. En plus de mon repas, je transporte 1,5l d’eau, mon repas du soir, un hamac, une bâche, un sac de couchage, une lampe, un couteau, une veste chaude…etc. Néanmoins, c’est bien le matériel photo qui pèse le plus. J’ai en effet choisi de prendre un kit conséquent, car je sais que je n’aurai pas à marcher très longtemps : Un boîtier Nikon D810, un zoom très grand angle Tamron 15-30 VC, un sigma 150mm macro, un 50mm ainsi qu’un Nikon 300mm. En plus de ça, j’ai emporté plusieurs batteries (j’ai bien fait) et un trépied carbone. Tout ce matériel rend ma progression difficile, mais je sais que je serai content de l’avoir une fois en haut. 

Le sentier n’est pas très difficile. Malgré ma surcharge pondérale, je mets seulement 50min pour toucher au but. Après une dernière ascension, le lac s’étend devant mes yeux. Il s’agit du lac d’Allos, le plus grand lac naturel d’altitude en Europe qui culmine à 2230m d’altitude et s’étend sur environ 43Ha. 

Le premier objectif est d’installer mon campement. Alors que j’arpente les abords du lac à la recherche de deux arbres où étendre mon hamac, j’aperçois une marmotte. Cet animal sympathique n’est pas vraiment méfiant et peut être approché assez facilement à une trentaine de mètres (ou moins). Néanmoins, même à cette petite distance, il faut disposer d’un téléobjectif pour obtenir une photo assez détaillée. Je prends donc le temps de monter mon 300mm sur mon boîtier. Le petit animal ne bouge pas et me m’observe du coin de l’œil. je me félicite d’avoir fait le choix d’emporter cet objectif et je prends quelques clichés. 

Nikon d810 300mm f/4 1/1250s 800ISO

La marmotte, docile dans un premier temps, s’éloigne progressivement en direction des rochers. Je la suis du regard. Elle se trouve à présent dans un univers minéral particulièrement esthétique. J’ai le temps de prendre deux ou trois clichés avant qu’elle ne disparaisse. 

Nikon d810 300mm f/4 1/1250s 900ISO
Mon magnifique bivouac

J’ai finalement trouvé un lieu idéal pour passer la nuit. J’installe rapidement mon campement, et je décide de prendre mon repas. Il est déjà 20h00, le jour décline rapidement et j’aimerais profiter de la luminosité. 

Je redescends au bord du lac. Il y a encore quelques fleurs qui ajoutent de la couleur à ce paysage rocailleux (la saison des fleurs, c’est plutôt en juillet dans les alpes). 

Je trouve un coin sur la berge pour m’installer et m’imprégner de l’ambiance du lieu. Le vent n’est pas très prononcé, mais il est assez puissant pour envoyer quelques vaguelettes mourir contre les rochers. Le bruit de l’eau vient casser le silence et m’invite à l’introspection. Au loin, j’observe les lampes torches de quelques campeurs. J’attends que la nuit tombe pour recommencer les prises de vue. 

Le lac d’Allos en fin de journée
J’ai enregistré le son avec mon téléphone afin de vous faire profiter de l’ambiance

Il est 22h00 environ, l’obscurité a envahi le lieu, mais mes yeux se sont progressivement habitués. Je reprends mon boîtier et je monte un grand angle afin de m’adonner à la photo de paysage de nuit. J’opte pour des compositions minimalistes. 

Nikon d810 15mm f/4 10s 320ISO
J’aime particulièrement ce cliché. Remarquez l’équilibre des formes et des lumières.

La luminosité, après avoir considérablement baissé, augmente à nouveau. Je devine la lune derrière les montagnes. C’est vers 23h30 qu’elle s’élève au-delà de la crête, face à moi. Elle éclaire le monde de manière spectaculaire. C’est un soir de pleine lune (je ne le savais pas). Le paysage devient magique. Je profite de ces moments pour faire de beaux clichés et pour contempler le spectacle, tout simplement. 

Nikon d810 420mm f/9 1/160s 32ISO
Nikon d810 15mm f/8 8s 1250ISO
La lumière du clair de lune
Nikon d810 15mm f/10 30s 1250ISO

La nuit est très froide, et je ne suis pas vraiment équipé pour l’affronter. Je dors trois heures environ et vers 5h30 je décide de rentrer.

Après une dernière balade au bord du lac, j’emprunte le sentier menant au parking. Je croise des dizaines de touristes. 

Ma sortie photo n’est pas finie, je décide de m’installer à proximité d’une rivière pour faire un peu de proxi/macrophotographie. L’été, ça grouille de vie et avec un peu de patience, on peut faire de belles rencontres.

Nikon d810 28mm f/7.1 30s 32ISO
Un magnifique torrent de montagne
Nikon d810 150mm f/3.2 1/640s 1000ISO
Un caloptéryx avec la rivière en fond
Nikon d810 150mm f/4 1/640s 320ISO
Immergé dans le monde d’un petit diptère (mouche)
Nikon d810 150mm f/4.5 1/640s 280ISO
Une demoiselle sur son perchoir

Je fais ce genre d’excursion afin de toujours renouveler l’esthétique de mes images. Je suis particulièrement fier des clichés du levé de lune. C’est aussi un prétexte pour m’évader un peu, me ressourcer et me couper du monde ultra connecté.

Et vous, est-ce-que vous faites ce genre de balade ? N’hésitez pas à partager avec nous vos expériences 🙂

Vous aimez ? Partagez !

7 commentaires

  1. j’aime beaucoup celle faite au grand angle, où l’on voit les rochers. je suis en train de lire dans ton dernier livre. (après avoir lu les 3 autres). j’espère que cela m’aidera à me renouveler.
    MN

    1. Author

      Merci pour ton commentaire Marie Noele, c’est aussi l’une de mes préférées. Merci d’avoir lu tous mes livres, je suis flatté. N’hésite pas à m’envoyer quelques images si tu veux deux ou trois conseils. 😉

  2. Merci Denis!
    Un très beau panaché des possibilités photos et de la diversité des techniques applicables. J’aime tout mais particulièrement les photos au grand angle.

    1. Author

      Merci pour ton commentaire Marc,
      La nature offre de grandes possibilités 😉

  3. Bravo Denis ! Encore de bien belles images. J’apprécie beaucoup celles en macro car c’est un univers vers lequel je tends également.

    1. Author

      Merci Corinne,
      tu as bien raison car la macro (et la proxi) sont des disciplines tellement riches qui permettent d’être très créatif 🙂

  4. Tres sympa ce petit reportage … a la fois pas trop long 😉 , mais assez pour s’immerger avec vous dans cette petite aventure ! La photo de la rivière , j’adore ! trés beau flou .
    Merci pour ce partage
    Cdt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *